Session kaki au , la « conférence des cybercommandants ». Deux généraux et deux coionels sur scène, et plein d'uniformes dans la salle.

Tiens, le cybercommandant français traduit « IOC » par « marquant ». « Nous avons transmis aux Ukrainiens des marquants. »

"It is hard to share classified information." À défaut de vaincre les armées ennemies, on enfonce beaucoup de portes ouvertes.

Le cybercommandant estonien est le seul à être en civil (alors que c'est un colonel). C'est moins impressionnant.

Le cybercommandant lituanien parle des difficultés de recrutement dans la cyberarmée. Il dit que les jeunes veulent des jeux vidéo, donc il faut leur fournir des claviers avec des diodes lumineuses.

« Pensez-vous que le quantique sera à l'ère digitale ce que le nucléaire avait été à l'ère précédente ? »

On devrait sélectionner les participants aux , pour éviter les questions débiles.

Follow

Intéressante remarque du cybercommandant français sur les GAFA : « Microsoft, c'est un service de renseignement », compte-tenu de tout ce qu'il voit.

« La cyberguerre, c'est un match de football où les joueurs n'ont pas de maillot distinctif et où le public est sur le terrain. » (le cybercommandant français)

@bortzmeyer Et y a pas d'arbitre. Pas tellement de règles non plus, j'imagine.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!