Follow

Dans les débats sur l'empreinte environnementale du numérique, on voit souvent citer des coûts énergétiques par opération élémentaire, du genre « un message consomme X joules » ou bien « une recherche Google brûle autant de charbon que faire chauffer N tasses de café ». Ces chiffres sont trompeurs, et voici pourquoi.

bortzmeyer.org/conso-electriqu

@bortzmeyer
Pendant ce temps chez nous la nouvelle DSI essaie d'imposer un de ses potes de son ancien taf' comme prestataire, pour un service d'audit green-mes-fesses-au-fromage sur l'empreinte carbone des serveurs je ne sais quoi 😕😢😢 (avec le bon pognon public de l'université, on s'amuse hein..)

@Matlink
Ooooh ben ça alors, quelle surprise...
Et faire embaucher 2 adjoints qui sont, comme par hasard, passés aux mêmes dates qu'elle dans les mêmes boîtes, alors ? 🤔😕
@bortzmeyer

@matiu_bidule @bortzmeyer de mémoire elle n'a pas le droit d'utiliser son carnet de contacts de son ancien taff

@Matlink
Il me semble que ça n'est pas interdit, mais ça dénote un état d'esprit tout à fait particulier, et à mon avis incompatible avec le fait de travailler dans une institution publique comme une université.
@bortzmeyer

@matiu_bidule @bortzmeyer alors peut être que dans le cadre d'une débauche privé vers public la loi diffère

@matiu_bidule h oui, il y a beaucoup à dire sur l'empreinte environnementale du numérique et, en effet, pas mal de boites ont flairé le bon filon et se sont lancées dans le green washing. En plus, l'audit, c'est un bon créneau, on n'a pas besoin de produire quelque chose (à part des rapports).

@bortzmeyer @matiu_bidule ah, l'audit et le consulting, ces "métiers" pur produit du capitalisme...

@bortzmeyer
le pire c'est que y'a des gens qui commandent des audits tous les 6 mois mais qui ne mettent aucune recommandation en place entre chaque.

#bullshitjob #bullesdevaporation
@matiu_bidule

@matiu_bidule @bortzmeyer Si c'est un appel d'offre, les sociétés écartées peuvent faire un recours.
Ceci dit, le domaine de la green IT étant actuellement principalement occupé par des opportuistes, je doute qu'une autre société soit plus efficace qu'une autre.
En ce qui concerne les recrutements, je suppose que ces personnes sont placés sur des CDI. Vu la difficulté qu'a la fonction publique à recruter, c'est plus difficile à attaquer.

@gc
Il faut chercher des sociétés labellisées Numérique Responsable. Ça existe et, surprise, il n'y en a pas beaucoup.
@matiu_bidule @bortzmeyer

@coq @gc @matiu_bidule Comment s'obtient ce label ? Quel sont les critères ?

Si c'est comme ISO 27001 pour la sécurité, ça fait pas envie…

@bortzmeyer
Voir leur site : institutnr.org/
Je n'ai pas pu encore fouiller, mais en tant qu'animateur de la fresque du numérique, ainsi que via les informations données par GreenIT.fr greenit.fr/a-propos/ qui sert de référence en France en tant que défricheur de la question, c'est le label donné comme référence.
@gc @matiu_bidule

@bortzmeyer @gc @matiu_bidule
D'ailleurs @nitot également les mentionne comme la référence.

@coq @gc @matiu_bidule Je n'ai pas pu le lire, ils obligent à accepter leurs cookies (juste un bouton OK, pas de refus possible). Parfaite illustration de l'hypocrisie que je dénonçais.

@bortzmeyer
Ah mince. Sur le navigateur intégré à Fedilab je n'ai même pas d'option…
@gc @matiu_bidule

@bortzmeyer ces chiffres sont trompeurs car tout le monde ne boit pas de café. D'autres prennent du thé !

@bortzmeyer L'exemple Netflix me paraît incomplet. Si Netflix arrête un serveur, certes l'emprunte de sa construction a déjà été marquée. Mais, l’élasticité du "Cloud" permet aisément son réemploi à une autre tâche et évite la fabrication d'un nouvel ordinateur pour cette tache.
Ce qui rejoint une conclusion de l'article : limiter l'utilisation aujourd'hui, limitera la fabrication de nouveaux appareils.

@bortzmeyer Tu sembles vouloir démontrer que la consommation électrique n'augmente pas à chaque action (en tordant le cou aux consommations moyennes communiquées), puis tu invites ensuite à bloquer les pubs ou réduire la taille de sites 🤔

Même si je suis d'accord sur le fond, je ne comprends pas le raisonnement : si un mail supplémentaire ne change rien, pourquoi une pub de plus changerait la donne ?

@sardon Si on réduit la consommation (de pubs), on permettra dans le futur de limiter la fabrication de nouvelles machines (ou, du moins, on l'empêchera de trop croitre). Mais je n'ai jamais dit « une pub consomme N joules » (c'est au contraire ce genre d'affirmations que je critique).

@bortzmeyer En effet, je partage ce raisonnement global qui s'applique aussi aux mails : si on retire tous nos mails en sommeil sur les serveurs, on encourage ainsi moins la provision de nouvelles machines, de nouvelles baies pour stocker tout ça..

D'ailleurs, le lien peut / doit être fait avec les spams (et donc les mails publicitaires non souhaités) qui doivent constituer au doigt mouillé 80% des e-mails échangés...

@bortzmeyer Un article salutaire et qui fait du bien, merci beaucoup.

@bortzmeyer Super post ! Merci.
On peut aussi citer le travail de fourmi que mène depuis des années le collectif #EcoInfo avec de tout petits moyens au sein de l'enseignement supérieur et de la recherche. ecoinfo.cnrs.fr/
Les conclusions et recommandations se rejoignent.

@bortzmeyer
Bonjour et merci pour votre article. En plus des solutions que vous donnez à la fin, qu'est-il possible de mettre en place à très court terme au niveau de l'utilisateur final "non tech"? Les changements d'usage ("n'envoie pas cette photo de ton assiette sur Insta") entraînant une diminution de revenu publicitaire entraîne donc une diminution du matériel branché, non?
Merci,

@fjozon Pour l'utilisateur final (sachant que je ne réduis pas les actions nécessaires aux micro-actions de M. Toutlemonde ; la diminution de l'empreinte environnementale va nécessiter des changements sociaux bien plus profonds), installer un bloqueur de pub et ne pas changer de smartphone au bout de deux ans, ce serait déjà pas mal.

@fjozon Refuser systématiquement les cookies, outre que cela protège la vie privée, a un effet environnemental positif : des tas de sites commerciaux deviennent inutilisable donc on ne consomme pas d'énergie à les visiter.

Il y a certainement des biais de représentation que nous avons à identifier et à déconstruire avant d'aborder sereinement le sujet de l'empreinte environnementale du numérique. Pour proposer des solutions... et éviter les chausses-trappes idéologiques.
Ça tombe bien ! Plusieurs #chatons sont engagés sur ce chemin. 🐱 🐈
@bortzmeyer @fjozon , intéressés à participer?
#petitegraine
#CampCHATONS2031

Hello @ChatonsOrg @bortzmeyer
Oui!! 🤩 Très intéressé!
Je dois animer des ateliers pour essayer de faire passer des "pratiques plus éthiques" et chasser le reflex G**gle drive & GAFAM dès qu'un groupe doit partager des docs...
Je suis donc preneur de retours d'expériences, de gestes simples, de bonnes directions à prendre.... pour un numérique plus éthique!
#petitegraine
#CampCHATONS2031

@fjozon @bortzmeyer Sur le forum des chatons, il y a plusieurs échanges qui traitent de la question dont forum.chatons.org/t/hebergemen que je trouve très intéressant

@ChatonsOrg Merci. Je viens de lire le fil. En prenant du recul et en faisant le tri, il y a plein de choses intéressantes et utiles. Premier constat : on ne met pas tous le même sens derrière "éthique" et "écologique". Et concernant le numérique, c'est normal, ça touche tellement de sujets... Comment rendre plus "soutenables" des technologies qui fondamentalement ne le sont pas?
Bon WE!
@bortzmeyer

@ChatonsOrg
Ca m'a inspiré ça.
En suivant les branches, pouvons nous apporter quelques solutions?
@bortzmeyer

Sign in to participate in the conversation
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!