Aujourd'hui, . Je vais passer mon temps dans la salle Retrocomputing (les gens qui programment un émulateur Atari pour pouvoir jouer à des jeux en noir et blanc).

Christophe Ponsard (musée de l'informatique de Namur) démarre, avec des réflexions philosophiques sur le

Quelles sont les contraintes pour faire fonctionner les vieilles machines ? Par exemple les alimenter en électricité ?

Mais il y a beaucoup de façons de préserver notre héritage numérique et cet exposé se focalisera sur une purement numérique : l'émulation des vieux trucs. (L'émulation est elle-même une vieille technique, et il faut aussi maintenir les émulateurs sur le long terme.)

J'apprends que George Martin a écrit Game of Thrones sur (car il n'aime pas le WYSIWYG) et qu'il a fallu un émulateur pour faire tourner ce vieux truc.

L'émulateur qui sert à faire tourner les vieux programmes devient lui-même un jour un vieux programme à faire tourner. Parmi les solutions : un émulateur pour faire tourner l'émulateur.

Dmitriy Kostiuk explique maintenant comment intégrer la souris dans les émulateurs de vieux trucs. (Pas si vieux, s'ils avaient une souris, ou équivalent.)

Maintenant, Christophe Ponsard (musée de l'informatique de Namur) part de vieux magazines où les programmes étaient imprimés (listings) et décrit comment les numériser et les faire tourner sur l'émulateur .

Numériser les listings pose des problèmes particuliers : les logiciels qui devinent les mots ne comprennent pas les programmes, un 0 remplacé par un O est un problème sérieux. Et l'âge du magazine influe.

Une chose rigolote avec les vieux listings de programmes dans les magazines est que ces programmes avaient souvent des erreurs (ils étaient re-saisis). La numérisation et l'OCR ajoutent d'autres erreurs.

Donc, on n'est jamais vraiment sûr que ce soit le bon programme qu'on fait tourner. Un peu comme dans Jurassic Park où l'ADN des dinosaures contient des erreurs.

L'orateur suivant a une chemise et un gilet. Ça détonne, au .

Steven Goodwin explique comment il a écrit, de nos jours, un nouveau jeu pour le Sinclair Spectrum.

(Et j'apprends qu'il existe un émulateur pour cette machine, en Javascript et qui tourne dans le navigateur. Ces gens sont fous.)

Maintenant, Jim Hall explique pourquoi les vieux PC n'avaient que seize couleurs, dont un "noir brillant" mystérieux.

Résumé : la couleur était codée sur trois bits, plus un bit pour indiquer l'intensité. Donc, il y avait rouge et rouge brillant, mais aussi noir et noir brillant.

Tony Kuker présente maintenant le projet , qui utilise un Raspberry Pi (via son GPIO) pour se brancher sur le port d'une vieille machine et lui donner accès à plein de trucs modernes (disques durs, Ethernet).

Follow

Au , un bot se prend pour un manager et surveille les orateurs.

· · Web · 1 · 2 · 6

@bortzmeyer

Et lors des test, il y a le bot de modération qui s'est révolté. Il expulsait de la salle la personne qui devait le contrôler 🤣

@dj @Natouille Mais c'est vrai que c'est assez violent, la plupart du temps. L'orateur explique sa réponse et crac.

@Natouille @dj On aurait pu les payer en bières, alors que le bot est incorruptible.

@Natouille @bortzmeyer

Mais la suite se déroule dans la backroom non ?

@dj @bortzmeyer sauf que le temps que tu trouves le lien de la backroom, que tu y ailles, poof, c'est fini

@Natouille @dj Le bot donne le nom de la pièce de derrière (il ne le faisait pas hier).

@bortzmeyer @dj si hier il le faisait mais j'ai fait remarquer au modo qu'il la file lorsque la conf (et la séance de Q&A) est finie et que l'avoir AVANT la fin serait plus utile

Sign in to participate in the conversation
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!