Suivre

Cet examen très critique d'un programme de calcul scientifique (celui qui avait prédit les risques de en Grande-Bretagne, et avait justifié le ) est amusant mais je dois prévenir les non-programmeurs : DES TAS DE PROGRAMMES SONT COMME ÇA, pas juste celui analysé. Et contrairement à ce que dit ce propagandiste, l'Entreprise Privée ne fait pas forcément mieux que l'Université. lockdownsceptics.org/code-revi

@bortzmeyer
Merci pour ces partages !

Je suis moi même producteur de code pour la recherche en modélisation spatiale et je n'avais pas vu parler de cette "controverse".
Permettez moi ce témoignage de ce que j'en vois de ma jeune expérience de chercheur.
Je suis plutôt d'accord avec les deux points de vues, de plus que dès le début de ma thèse, on m'a imposé de déployer des analyses de sensibilités poussées sur les résultats de simulation des modèles (j'en place une pour la plateforme OpenMole de l'ISC), de réellement tester si le modèle supposé déterministe produit des résultats identiques, etc. Et de présenter ces résultats, presque aussi important que les résultats de simulation. C'est une hygiène scientifique mais qui n'est pas nécessairement partagé à tous les domaines. Je ne pense pas qu'ils aient le temps de voir ça en santé publique par exemple. Après, ce devrait justement être l'avantage des équipes pluri-disciplinaire..

Il est également vrai que ce n'est pas forcément la faute des dits chercheurs. Dans mon labo, relativement bien doté quand on compare à la moyenne, pour une trentaine de chercheurs, il y avait un unique ingénieur. On en reviens comme souvent au financement de la recherche (qui n'est sûrement pas le même que google), et à bien définir ses missions. Est ce de produire des modèles scientifiques rigoureux et inventifs ou leurs implems ? J'essaie en ce moment même de faire les deux, et je suis content qu'on m'ait mis à Java plutôt qu'à C++. Mais, à mon avis, l'ajout de fonctionnalités comme le contact tracing pue les directives politiques (je dis ça au nez, je n’ai pas le temps d’aller voir le modèle en question) (comme je n’ai hélas pas vraiment le temps de regarder ce que le champ produit en terme de modélisation spatiales, comme ce projet par exemple : covprehension.org/ et surtout si elles sont utilisées et comment).

@bortzmeyer la conclusion est effectivement bizzare : dé-financer l'univeristé et laisser les assurances s'en charger car ils ont des managers...

@jums C'est bien connu, quand il y a des managers, le code est meilleur.

@bortzmeyer @jums Perso quand je dois choisir un langage pour un projet, un de mes critères importants est "y a-t-il des outils pour évaluer le degré de pourritude potentielle d'un code dans ce langage ?" ou plus généralement "y a-t-il des processus explicites établis ou reconnus par la communauté de ce langage pour ne pas faire du code pourri ?"

Si la communauté d'un langage ne s'est pas (encore) coordonnée sur les moyens de faire du code (plus) propre, alors pour moi c'est mort.

@aaribaud @jums On ne sait pas comment C++ a été choisi.
1) Parce que c'était un plus pour une demande de financement ?
2) Parce que le stagiaire de l'époque connaissait ?
3) Parce que la boule de la roulette est tombée sur cette case ?
4) Parce qu'il y avait une bibliothèque toute faite ?

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Gougère Network

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !