Bonjour, Toulouse ! Seconde journée du Capitole du Libre. En route dans le métro.

« Le logiciel libre au service de l'éducation en » par Kovann Ly (association EDA eda.ong/ )

a de nombreuses activités (santé, éducation, agriculture) mais la partie qui intéresse plus directement , c'est l'accès au numérique dans l'éducation.

Un des problèmes dans la zone minière est que certains parents mettent leurs enfants à la mine plutôt qu'à l'école. Pour encourager la scolarisation, l'école doit être « sexy » et c'est là que l'informatique joue un rôle.

20 PC normaux dans une salle dépassent les capacités du groupe électrogène. (Pas de réseau électrique.)

D'où le choix des Raspberry Pi.

Les Raspberry Pi sont connectés en WiFi mais les établissements scolaires n'ont pas d'accès Internet (notez que l'administration n'est pas chaude : peur de l'Internet). Copie de Wikipédia sur le serveur (qui est dans un boitier en bois fait par le menuisier local.)

Pas mal de logiciels libres sur les postes des élèves, dont .

Expérience avec les Raspberry Pi : matériel très robuste, malgré l'électricité déconnante, et faible consommation (les écrans consomment l'essentiel).

Faut dépoussiérer la souvent, par contre.

« Afrikalan : render les logiciels libres éducatifs accessibles hors des pays du nord »

ou

« Pourquoi les pingouins devraient plus souvent aller dans les écoles d'Afrique »

Une des difficultés dans l'enseignement au : les enseignants sont peu autonomes, ils ne créent pas leur propre contenu pédagogique, ils appliquent. Cela rend difficile de créer des variantes (logiciel libre au lieu de privateur). D'où le choix d' de travailler plutôt en périscolaire.

Plein d'activités conçues par des enseignants pour des enfants d'âge très divers en pepit.be/

Souvent, les adultes dans l'école s'approprient les ordinateurs qui avaient été installés pour les enfants. Il faut donc des objets qui ne soient pas considérés comme des ordinateurs (par exemple le Raspberry Pi, qui n'est pas moins cher, avec son écran, mais fait l'objet de moins de convoitises.)

« et autres outils libres pour l'écrivain » par Marina FERNÁNDEZ DE RETANA (alias Kaoseto)

Les outils WYSIWYG : on voit tout de suite le résultat. Mais difficulté à intégrer avec les outils externes.

Les outils WISIWYM (, ) : intégration (, , )

: langage de balisage . Avantage par rapport à LaTeX : pas d'accolades fermantes donc pas de risque d'oubli.

Et ? Pauvre sémantiquement, mais il a des extensions intéressantes pour l'écrivain comme ou .

Amusant d'entendre l'oratrice dire qu'un inconvénient de est qu'il n'y a jamais d'erreur (tout fichier est valide).

L'oratrice préfère : le langage inclut tout ce qu'il faut pour l'écrivain, même pour le poète.

Comme avec LaTeX, on peut créer ses propres balises sémantiques.

[Je fais mon prochain bouquin en Frundis ? Rien trouvé en paquetage Debian pour le traiter.]

« Zot : aux frontières des réseaux fédérés avec Hubzilla et Zap » par
Ale ABDO

Suivre

Il commence en disant que, sur , on ne peut pas avoir des messages non-publics...

(qui a changé de nom plusieurs fois) utilise le protocole pour fournir un réseau social décentralisé. (Il y a une passerelle vers , pour parler aux fédiversiens.)

L'identité (et les contacts) peuvent se promener d'un serveur à l'autre.

Et est une scission de , qui se concentre sur l'aspect réseau social (Hubzilla peut faire plein d'autres choses).

@bortzmeyer

C'est lui qui a raté une étape ou c'est nous?

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Gougère Network

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.