Follow

fêtés cet après-midi au . culture.cnam.fr/octobre/50-ans

On parie que je serai le seul à vivant-pouèter sur le fédivers quant tous les autres présents utiliseront des rézosocios centralisés ?

· · Web · 2 · 15 · 9

Hmmm, la moyenne d'âge des participants semble indiquer que certains ont été présents dès le début d'Arpanet.

« 1969, c'était une année importante, avec Woodstock et Altamont »

C''est Valérie Schafer, historienne, qui commence les exposés de .

Déjà, Arpanet, le projet, est né en 1966 (la première connexion était en 1969), de pas mal d'influences (la cybernétique, l'informatique interactive d'Engelbart, la guerre froide et sa concurrence technique, le visionnaire Licklider, le réseau militaire SAGE/SABRE, etc.

L'oratrice recommande la thèse d'Alexandre Serres, sur ce sujet.

Oubliez la légende d'un prévu pour résister à une guerre nucléaire : le projet n'a jamais été secret, ni même classifié. L'IPTO (service de l'ARPA) travaillait de manière ouverte.

L'IPTO, qui a piloté le projet Arpanet, comptait quatre personnes. À comparer aux monstres d'aujourd'hui.

Originalité d' par rapport aux autres réseaux informatiques qui existaient déjà : le côté divers et inclusif. Pour la première fois, on connectait des ordinateurs de constructeurs différents.

Premier message d'Arpanet non "hello, world": une demande d'un rasoir oublié lors d'un voyage.

Valérie Schafer note que l'histoire n'est pas figée. Elle se renouvelle sans cesse. Par exemple, on s'intéresse désormais aux projets qui n'ont pas donné l'Internet en ligne directe, comme le projet PLATO.

Un article d'histoire sur l'époque Arpanet : "Inter-structuralism of infrastructures".

Internet a bien de la chance : il est né plusieurs fois, et on pourra donc célébrer plusieurs fois ses cinquante ans. (La date de naissance est assez arbitraire.)

Valérie Schafer termine en rappelant qu'il faut aussi fêter, en 1969, la naissance d', dont l'histoire touche beaucoup à celle de l'.

Maintenant, Louis Pouzin au micro. « Un nouvel Internet, RINA »

Il commence par rappeler qu'il avait écrit le premier « ce qui permettait d'exécuter des commandes sans les taper ».

Le projet , dirigé par Louis Pouzin, a fonctionné de 1971 à 1974.

« TCP/IP est une copie limité de Cyclades. »

Maintenant, ça part dans le n'importe quoi, « OpenRoot, adaptation du », « OpenRoot est un Internet furtif », « , déployé en »

Je vous épargne toutes les énormités. Du genre « les RFC gérés et maintenus par l'ICANN »

Maintenant, pouzinsociety.org/ « Ce n'est pas un produit, ce n'est pas un logiciel, ce sont des principes »

Show newer

@bortzmeyer Si Pouzin est là, c'est de la triche. Quelle est la médiane ? 😛

@bortzmeyer C'est pas l'anniversaire de RFC 1 qu'il faudrait fêter plutôt ?

@ScriptFanix Il y a plein d'anniversaires, tous légitimes, a dit Valérie.

Show newer

@bortzmeyer
Il raconte sa vie et se met en valeur ... on ne peut pas lui en vouloir.
Dommage car on ne voit pas bien les slides (et maintenant plus du tout) 😞

@bortzmeyer
C'est clair. Il n'a probablement plus trop la notion du temps (icann
= 1998)

@bortzmeyer Il y a des avantages à adhérer à ce genre de structures (en dehors de l'accumulation de capital social) ? (Question non troll)

@Shaft Des avantages personnels ? Non, mais c'est important que les informaticiens aient leur lobby, eux aussi. (En pratique, la SIF a surtout bossé sur les questions d'éducation, genre le CAPES d'informatique.)

Sign in to participate in the conversation
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!