Suivre

Encore un bout de qui disparait : on ne peut plus voyager en train sans donner son identité officielle. Prenez la bagnole, plutôt !

liberation.fr/checknews/2019/0

@bortzmeyer L'article est un peu trompeur : les e-billets ont toujours été nominatifs et susceptibles de controle d'identité dans le train. Par contre les "billets papier" (IATA) étaient effectivement non nominatifs (malgré la présence d’un nom indiqué dessus)

@immae L'article est 100 % correct. Les e-billets n'étaient pas obligatoires, maintenant, ils le sont.

@bortzmeyer Je parle de cette phrase en premier paragraphe de l’article : à en croire une affichette de la SNCF, les usagers doivent désormais décliner leur identité pour obtenir un «billet émis au format e-billet»

@bortzmeyer bon mais bagnole signifie souvent autoroute qui signifie souvent péage qui signifie souvent carte de crédit et donc....bref à part le vélo ou les pieds....

@gloutonbarjot Pour l'instant, je n'ai pas encore vu de péage d'autoroute qui n'accepte pas le liquide. (Mais, évidemment, ça viendra.)

@bortzmeyer oui: à la place du terme "souvent" j'aurais du dire "de plus en plus". Ce que je voulais dire c'est que, que ce soit pour des raisons pratiques ou de (pseudo) sécurité, la tendance va au sacrifice de la vie privée, un peu partout. Le train, et c'est aussi le cas dans d'autres pays, comme en Suisse (le SwissPass même si les billets payé en cash existent toujours), n'est finalement qu'un exemple parmis d'autres.

@gloutonbarjot
carte de crédit ou liquide, de toute façon la plaque d'immatriculation est filmée.

@bortzmeyer

@bortzmeyer J'avais raté un bout de phrase :)

"quel que soit le canal de distribution, précise Voyages SNCF à CheckNews : «Gares, bornes libre-service, internet, agence de voyages, etc.»"

Bien :

– il va falloir déchaîner les enfers sur ces gens.
– se demander si la loi "Savary" mentionnée est déjà allée dire bonjour au CC 🤔

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Gougère Network

Mastodon est un réseau social utilisant des protocoles Web ouverts et des logiciels libres. Tout comme le courriel, il est décentralisé.