Suivre

Et là je me rends compte que les trois-quarts des relecteurs de mon papier sur la centralisation de l'Internet communiquent avec moi avec une adresse Gmail.

@notabene Je vais faire un article sur les rézosocios décentralisés pour pouvoir discuter avec mes relecteurs sur Twitter.

@bortzmeyer j'avoue que je me pose la question depuis 2 ans de laisser tomber mon adresse gmail pour une adresse personnelle.
Mais la migration est loin d'être indolore et le webmail de gmail a quand même des fonctionnalités agréables.
Du coup je proscratine face à la beauté du diable.

@fredenbois
Un outil Google, c'est comme la cigarette, faut pas commencer parce qu'après pour arrêter c'est compliqué.
@bortzmeyer

@GuyMarty C'est pas faux, mais en 2004, Google n'avait pas encore décrété son "Don't be evil" si ironique :)

Mon premier mail gmail date de décembre 2004.

Mon premier mail doit dater de 1994 depuis ufrima.fr :)

@fredenbois @bortzmeyer Dans mon cas je considère les e-mails comme "OIV de ma vie numérique", et c'est pour ça que j'ai décidé de ne pas les auto-héberger.

Par contre j'ai un nom de domaine chez Gandi. Ils ont un service mail qui fait très bien le taff avec les offres de noms de domaine (une poignée d'euros par an). Je me sors un peu de chez Google, et je n'ai même pas à gérer mes mails :)

Reste les 80% des adresses personnelles avec qui je communique qui sont chez Gmail bien sûr.

@fredenbois @bortzmeyer Globalement, ce n'est pas tout-ou-rien : l'auto-hébergement a plein d'inconvénients et n'est pas la solution ultime contre la centralisation. Une plus faible centralisation c'est déjà très bien !

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Gougère Network

Vive les gougères ! mnt-by: @yapret @papaeng89