Bonjour, Toulouse !

Aujourd'hui, ce sera (après le petit déjeuner, croissant et chocolatine) la seconde journée de 2018.capitoledulibre.org/

Et nous commençons avec @genma qui va nous parler de cinéma (@Tris n'étant pas là). « L'informatique dans la pop-culture »

@genma @Tris Le dimanche matin à l'aube, la première conférence commence EN AVANCE !

Puis Blade Runner (écrans à basse résolution, style VHS, alors que c'est censé se passer dans le futur) et TRON (pour les images).

Et un de mes favoris : WarGames ("The only winning move is not to play") une des premières représentations du pirate informatique.

J'apprends que est en fait le Christ (crucifié par des balles de revolver).

La polémique démarre. @genma dit que Terminator 2 est le meilleur des trois.

« Ce film [Hackers] est bien s'il est trois heures du matin et qu'on a bu beaucoup de Club Maté »

Et là, le film génial, « Traque sur Internet » avec Sandra Bullock qui utilise telnet avec des adresses IP dont les octets sont > 255. (Merci, @Natouille ) et la commande de pizzas en ligne.

Et Matrix, pour l'utilisation de . Puis Avalon, parce qu'on n'y comprend rien.

Là, on ressort vraiment des trucs inconnus (« Captain Power and the soldiers of future »)

Maintenant, Elzen, « Le bon, la brute et le truand des Internets » à

« La neutralité du net, c'est laisser les trains passer. » (Avec image du film « Le bon, la brute et le truand »)

« Ça fait 30 ans qu'on a une loi sécuritaire par an, chacune rognant un peu plus les libertés sur Internet. »

Une tendance : le contrôle est de plus en plus sous-traité au privé.

Le truand, c'est le FAI commercial, la brute, c'est l'État et le bon, c'est le FAI associatif.

Fin du déjeuner, retour au boulot avec @maiwann « Designers, accueillez-les tous » (design et logiciel libre). Avec deux .

Pour poursuivre la discussion et pour travailler sur les projets : @design_libre

« Qu'est-ce que le design ? » « Répondre à des questions pour améliorer la qualité de vie des êtres humains » Attention, « un bon design n'est pas beau »

1) Identifier les utilisateurices

2) Identifier les _interactions_

3) Choisir une représentation

Là, on parle de graphisme. « Un cône orange et blanc, vous pensez à quoi ? »

« L'idéal, c'est quand c'est élégant *et* utilisable »

Sinon, si il vaut être mieux moche et utilisable que qu'élégant et inutilisable.

Quand c'est moche et inutilisable, c'est honnête.

L', c'est plus général que le graphisme et l'ergonomie. C'est comment l'utilisateur se sent avant et après. (Moi, par exemple, après avoir utilisé un cliquodrome, j'ai mal au dos et au ventre.)

Bon, mais pourquoi pas de designers dans le logiciel libre ?

Parmi les raisons : en cours (exemple : BTS), les profs mettent l'accent sur le droit d'auteur, le contrôle et la fermeture, et pas sur la contribution à des projets libres.

Autre raison : perdu·e face à l'immensité. (Quel projet choisir ?)

Mon résumé personnel de la conf de @maiwann (avant que l'échafaudage du bâtiment A ne menace de s'écrouler) : les designers voudraient que les projets libres s'adaptent à ielles et à leurs pratiques. Les projets libres voudraient que les designers s'adaptent. Ça va donc pas être facile.

Conférence de clôture à , avec les remerciements à l'ENSEEIHT (deux E ? trois ?)

« Merci à la mairie de , qui nous supporte depuis de nombreuses années. » Le franglais, parfois, ça donne des résultats rigolos.

Suivre

1 600 entrées à le samedi, 700 le dimanche. 118 orateurs, 95 conférences, 25 ateliers, 26 stands.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Gougère Network

Vive les gougères ! mnt-by: @yapret @papaeng89