Suivre

Extrait : "Le dĂ©putĂ© du Val-de-Marne se faisait rembourser ses repas par la SociĂ©tĂ© d’économie mixte locale d’amĂ©nagement de Fresnes (Semaf) qu’il prĂ©sidait lorsqu’il Ă©tait le maire socialiste de commune, mais Ă©galement par la mairie. “Le tout pour un montant total de 4807,70 euros” sur 2016 et 2017, prĂ©cise le site d’investigation en ligne qui Ă©pingle plusieurs dĂźners luxueux, dont l’un qui a coĂ»tĂ© la somme de “712 euros pour deux personnes”."

huffingtonpost.fr/entry/jean-j

· Web · 2 · 6 · 2

Je formule deux remarques :

1. Pour se faire rembourser 2 fois les mĂȘmes dĂ©penses, il faut vraiment le vouloir : ce dĂ©putĂ© LREM ne peut pas prĂ©tendre que c'Ă©tait une Ă©tourderie, il s'agit bien d'une fraude caractĂ©risĂ©e.

2. Accessoirement, on découvre qu'une des deux structures publiques remboursait sans avoir les justificatifs originaux. Une inspection de cette structure s'impose pour s'assurer de la rigueur avec laquelle elle utilise l'argent public.

@PierreCol Sur le point 2 : et une mise en cause du Trésor Public, qui a autorisé des dépenses sans piÚces justificatives, ce qui est illégal.

@PierreCol 3Ăšme remarque : dans quel autre pays on peut arnaquer les contribuables et se contenter de rembourser quand on se faut prendre tout en continuant tranquillement ses mandats ?

@PierreCol Ah, si c'est la SEM qui n'a pas vérifié les piÚces justificatives, le problÚme est que les SEM ne sont pas soumises aux rÚgles de la comptabilité publique.

Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Mastodon - GougĂšre Network

Vive les gougĂšres ! mnt-by: @yapret @papaeng89