Show newer

On voyage plus loin sans éthique.
Plus loin, mais pour aller où ?

- Ketty Steward, L'Evangile selon Myriam

"Une chanson pour l'homme inquiet", courte nouvelle de Point du jour, lue & mise en son par CLAMEUR. Les gens dans mes mots, ça m'émeut toujours. Là c'est paritculièrement touchant. Big up.

youtu.be/8RiRZiYwKSU

Le #MardiConseil est un pur régal de #SF français, original et intéressant parlant d' #IA, le #liberté et de #réalité. Mais aussi de #café et de #vin. outrelivres.fr/collisions-par- Le tout publié chez @LaVolte

.../... dans le bouquin, qui s'offre la possibilité d'explorer la question sous tous les angles. Ce que j'attendais de prospective, d'orientations, de désirs politiques est assez bref & se trouve dans le dernier chapitre, mais toute la réflexion préalable est en réalité indispensable. Je recommande très fort si la question vous intéresse, et ça vaut le coup de s'acharner dans les bouts ardus.

Show thread

Fini La Conversation des sexes de Manon Garcia, qui est un livre remarquable, très dense, bordeline universitaire - des gros bouts de philo & d'histoire du droit - autour de la question du "bon" sexe (dans ses dimensions morales & juridique) avec comme outil le concept de consentement. Ca rejoint beaucoup un thread incroyable de masto que je vais essayer de retrouver et de mettre en lien. L'agenda de l'autrice ne fait aucun doute - il est féministe & militant - mais n'est pas central .../...

(& ce qui est un encore plus ouf, c'est que le jour 999 correspond au 24 nov 2018, l'acte 2 des Gilets Jaunes)

Show thread

retrouvé ça, qui était une chouette aventure & qui reste un matériau littéraire vraiment dingue, abondé par *beaucoup* de gens différents

1000joursenmars.space/1000jour

« C'est un grand mystère, de ne pas être capable parler et pleurer en même temps. Le chant seul permet ça. Avec le chant, on peut dire et pleurer en même temps. » - Rosalía

youtube.com/watch?v=p_kbOEg_zP

...

& puis j'ai reçu Fournaise de Livia Llewellyn, dont je ne sais encore rien mais qui est SUPERBE.

Avec la rentrée littéraire + les salons, les bords du lit ressemblent à une digue contre la hausse du niveau des océans.

Et c'est cool.

Show thread

Fini Dans la maison rêvée de Carmen Maria Machado, magnifique de bout en bout, avec quelques pains de traduction génants ("to get away with it" traduit par "s'en sortir" c'est borderline contresens).

Commencé La Conversation des sexes de Manon Garcia, qui m'a l'air formidable.

Picoré dans Par-delà l'horizon, l'antho-bilan-de-la-SF chez ActuSF. Ce que je n'avais pas encore lu m'a paru inégal, mais je n'ai pas attaqué mes chouchouxes, dont j'attends beaucoup.

...

Actualitté revient sur les Imaginales post-affaire Marsan (en reprenant les discours si forts des merveilleuxes @Leo_Henry, Betty Piccioli et Adrien Tomas) et c'est très bon.

CW: mention de harcèlements sexuels et de l'omerta autour du sujet.
actualitte.com/article/102976/

une petite partie traduite en français, cette fois! (toujours du même essai "the necessity of tomorrow(s))

"La science-fiction est un outil qui aide à réfléchir ; et comme tout ce qui vous aide vraiment à réfléchir, par définition, elle ne fait pas la réflexion à votre place. C'est un outil qui vous aide à réfléchir au présent -un présent qui est toujours en train de changer, un présent dans lequel le changement lui-même assure qu'il y a toujours une gamme d'options pour les actions, des actions présupposant différents engagements, différentes croyances, différents efforts (de différentes qualités, différentes quantités), différents conflits, différents processus, différentes joies. Elle ne vous dit pas ce qui va se passer demain. Elle présente des images alternatives possibles de l'avenir, et les présente d'une manière qui vous permet de les remettre en question au fur et à mesure que vous lisez une histoire intéressante, émouvante et passionnante.
La science-fiction ne donne pas de réponses. C'est un genre d'écriture qui, dans le meilleur des cas, peut vous aider à apprendre à poser des questions - ou, comme celui qui est peut-être le plus grand écrivain de SF moderne, Theodore Sturgeon, l'a dit, à se poser la prochaine question- dans un monde où faire et ne pas faire, penser et ne pas penser sont, pour le meilleur ou pour le pire, des actions différentes avec des conséquences différentes."

n’imaginez pas qu’il faille être triste pour être militant, même si la chose qu’on combat est abominable. C’est le lien du désir à la réalité (et non sa fuite dans les formes de la représentation) qui possède une force révolutionnaire ;
- Une vie non fasciste (introduction de Foucault à l'Anti-Œdipe).

Y a un deuxième volume au Club des amis de Sophie Guerrive. J'espère que j'ai pas besoin d'en dire plus.

Comme ce monde est joli de Fowler recèle de perles, de textes touchants, de bizarreries qui touchent ma sensibilité. Décidément cette rentrée littéraire est exceptionnelle dans sa diversité et ses mini chedeuvres (j'ai piqué cette expression sans vergogne)

Show older
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!