@MeTaL_PoU j'ai pas écouté toutes les Couilles, mais beaucoup aimé le Cœur sur la table, en particulier pour son regard auto-critique au fil du truc (les lives sont des moments particulièrement cools, quand les copines à Tuaillon s'en mêlent...) chuis content que ça reparte !

Pauline J. Buthia continue ses dessins pour Mille Saisons, c'est un peu Noël tous les jours !

Voilà Jugon, personnage 100% chouchou & 100% flippant en même temps.

« J'ai grandi dans un couvent. Pendant des années, on ne m'a parlé qu'en mot d'ordre et en proverbe. On m'a appris à écouter les silences. À me laisser affecter par les secrets.
– Et ils t'ont laissé sortir ?
– Quand j'ai choisi de m'en aller, il n'y avait plus un seul frère déposé en mesure de m'arrêter. »

lesreglesdelanuit.net/site/blo

Today’s card is The Devil, lord of the world and the immaterial chains that bind us. It’s usual to talk about pleasure and addiction here, but that’s because we’re taught uncontrolled joy is dangerous. Perhaps it’s better to think of liberation: what joys could we experience if we were free? What keeps us from those joys? Sometimes it’s as simple as a change of perspective and a hand held out to another

On a rejoué Langara avec Bobo la pastèque & Blaise Mini Gorille, & puis comme je suis nul au montage vidéo j'ai laissé les rushs en plan jusqu'à la semaine dernière.

J'ai fini par envoyer tout ça à Zviane Herself, qui a bricolé cet incroyable remix.

youtube.com/watch?v=-0MAW4paWz

.../...

Show thread

Zviane est une de mes artistes fav au monde, elle fait tout (bédé musique animation fanzine danse que sais-je). Il y a cinq ans elle a fait ce, euh, chédeuvre, qui nous a beaucoup inspiré.

youtube.com/watch?v=DoQkM1Rsz4

.../...

Coucou les ami·es.
Je suis de retour ici après 2 ans de pause fediversienne :)
Ce qui m'intéresse dans la vie : les belles relations, les livres, la nourriture, le féminisme, le tricot, la rando, les enjeux politiques du numérique, le metal et sûrement que j'oublie des trucs.
N'hésite pas à partager cette petite #présentation, merci <3

@MeTaL_PoU chuis chaud des threads où on deale en skreds nos meilleurs patrons piqués sur ravelry

@mallabori on a bien le droit, va ! moi j'ai découvert Woolf vieux & chauve après avoir bouffé beaucoup d'auteurs que j'ai trouvé *bien* plus gonflants (Joyce, pour commencer) & mis en avant pour leur géhéhénie. ça fait un peu contraste, j'imagine.

Enfin, hors thématique, Le fils du roi de S. Moussé, curiosité graphique sans parole. Petit Poilu pour les grands, heroic fantasty gore avec monstre bouffe tout. Il y a du Sophie Guerrive - côté Capitaine Mulet - dans le dessin, des donjons, un passage psyché & un (seul) perso féminin un peu embarrassant. Je sais qui peut acheter ça, mais trouve cette veine expérimentale plutôt marrante. Assez débile pour vous remonter le moral (si vous supportez les éclaboussures de sang en noir & blanc).

FINI

Show thread

Cet amour, de V. Safalty. Le plus minimaliste, trapu, esquissé du batch. Retour sur 25 ans de relation hétéro abusive, reparcourus à petites touches, avec inserts de rêves & représentation de la vie intérieure qui rappellent la Parenthèse d’Élodie Durand. C'est très fort, très pas drôle, & ça déplie tous les mécanismes à l’œuvre dans ces situations hardcores. C'est beaucoup les mots qui viennent cogner, il y en a peu, c'est largement suffisant. La fin dénoue & c'est beau. Je recoco.

.../...

Show thread

Le Goût de la nectarine, de Lee Lai. Récit autobio qui retourne, sur une rupture dans un couple de femmes, avec enfant au milieu (pas le leur), & les questions qui travaillent chacune lorsqu'elles avancent séparées. On prend le récit en route, le quitte avant la fin, mais on ne peut pas ne pas être à donf avec ces personnages fendillés, ceux du premier comme ceux de l'arrière-plan. Le dessin est dingo dans un genre peu impressionnant de prime abord. Je l'ai lu deux fois. C'est très bon.

.../...

Show thread

Mes ruptures avec Laura Dean, de M. Tamaki & R. Valero-O'Connell. Un cran plus mature, un cran plus vénère aussi, sur les relations amoureuses qui ne sauvent pas grand-chose, la manipulation dans le couple. J'aurais adoré lire ça à 15 ans, parce que ça pose les bonnes questions, & y répond avec franchise. Il y a un demi gars dans les 300 pages du bouquin, des smartphones, des blogs, des crushs, des amitiés qui sauvent , & un dessin hybride ligne claire / comic / manga venu du futur.

.../...

Show thread

Moon, de Cyrille Pomès. Une station balnéaire hors-saison, un lycée obnubilé par Luna, la meuf que tout le monde suit sur Insta. L'impression d'être vieux & d'écouter causer par-dessus ma tête. Mais aussi : des belles choses que je reconnais, des personnages touchants avec de sombres profondeurs, des histoires qui ne se dénouent pas, & un constat lucide & triste sur les familles cassées, les violences derrière les portes, ces solutions qu'on bricole ado, pour essayer de se bâtir aussi.

.../...

Show thread

Virginia Woolf, de Liuba Gabriele. C'est beau mais c'est barbant. La love story Woolf x Sackville-West, un peu de littérature (presque pas), les cailloux dans les poches, le suicide. Le dessin dépote mais ne sauve pas tout. Parfois j'ai l'impression que la bio de Vivi sert de masque pop à l'absurde génie de son œuvre, que la version mythifiée de ce qu'elle a vécu nous permet d'esquiver la brutalité aveuglante de ce qu'elle a écrit. C'est un peu dommage.

.../...

Show thread

petit thread avec thématique bédés récentes d'amour qui pique : je vous les mets en gradation, du plus mièvre au plus wild & touchant, avec un bonus hors sujet & vraiment teubé à la fin

.../...

Show older
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!