Follow

Parmi les futurs qu'on n'imagine pas : un monde sans internet - qui ne soit pas aussi un monde post-apo / post-effondrement.

Pire : un monde futur sans informatique.

Y a quelque chose de chelou, là, non ?

· · Web · 1 · 0 · 0

@Leo_Henry Private Eye, un comics de Brian Vaughan et Marcos Martin traite d'un futur sans internet, pas post-apo ni post-effondrement.

@marshotel Ca a l'air cool, merci de la réf. Après, j'ai l'impression que l'absence de net est au coeur du world building. Je me demandais plus largement s'il était possible de faire maintenant de la SF sans réseau ni ordis, comme on en faisait *avant* leur invention. Imaginer un monde futur ou ce n'est plus un enjeu.

(c'est peut-être complètement débile !)

@Leo_Henry J'ai l'impression que la SF moderne (à partir des années 40, disons) a toujours considéré qu'il y avait des ordinateurs (et parfois des réseaux) dans tous les livres, même si ce n'était qu'un élément du décor. Le rapport au machine (ordis, robots, vaisseaux spatiaux) est primordial depuis toujours, je crois. Il y a bien sûr des exceptions (je pense direct aux Dépossédés, mais si ça se trouve, il y a des ordis et je ne m'en souviens pas) .

@marshotel

ou peut-être la question est-elle plus vaste : est-ce qu'il y a des exemples en SF où une tech existante à l'époque de création disparaît sans être remplacée par une version upgradée d'elle-même ? sans que ce soit un univers uchronique ou catastrophiste, je veux dire...

genre un monde du futur pensé après les années 30 sans voiture ni voiture volante

@Leo_Henry Ok, et là, c'est hyper intéressant. Rien ne me vient au bout de deux secondes, mais ça va me hanter et je vais te trouver un truc. Qui sera probablement une exception pour confirmer la règle.

@Leo_Henry Après, tu dis avant leur invention, donc avant la période que je cite. Je ne sais pas si c'est possible, ou alors, si, mais ça ne serait plus de la SF en tant que telle. Car la SF se préoccupe toujours du présent de sa rédaction, il me semble. On peut faire du Jules Verne like (le steamping, c'est ça), mais bon...

@marshotel

j'ai l'impression que je ne pose pas la bonne question, mais qu'il y a un truc intéressant quand même là-derrière !

c'est super chaud si nos imaginaires fictifs ne peuvent jamais prendre en compte le renoncement éclairé à une technologie, quelle qu'elle soit

@Leo_Henry Est-ce que c'est arrivé historiquement, déjà ? Si ce n'est pas le cas, c'est chaud pour l'imaginaire de le mettre en scène (beaucoup de SF n'est que de l'histoire déguisée).

@marshotel

c'est super rare, j'ai l'impression (on m'a une fois pointé l'exemple de Tzar Bomba comme un de ces moments de renoncement, mais c'est un peu ENORME comme impasse)

mais en même temps, imaginaire, quoi. c'est écrit sur le bandeau. on devait être plus agiles que le réel.

@Leo_Henry C'est sûr qu'on devrait. Mais dans les faits, soyons lucide, beaucoup de SF agrandit les plaies en y enfonçant deux doigts et en écartant. Ce qui est déjà pas mal, mais sans doute pas suffisant.

@Leo_Henry Certains renoncent au gluten, d'autres au vaccin, mais je ne sais pas si c'est éclairé. :)

Sign in to participate in the conversation
Mastodon - Gougère Network

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!