Merci à Stéphanie Wenger et Ariane Pinel pour leur bel article à l'occasion de notre première soirée de soutien !

Sous les ailes de La Pigeonne, un squat sûr pour femmes et queers

rue89strasbourg.com/sous-les-a

Je leake direct la mégabonne nouvelle du soir : on a enfin délabyrinthé les droits des textes court de Karen Joy Fowler, et prépare du coup un recueil best-of-subjectif des incroyables nouvelles SFFF&+ de cette épatante écrivaine, Une antho séléctionnée & traduite à quatre mains avec la kamaratka luvan, un projet ultraexcitant, à La Volte, where else ?

En vrai, ce qui compte c'est que c'est MEGABIEN. Les dialogues sont épiques, l'histoire haletante, le rapport au monde super fin. On est accros. (+ je suis pas le seul a avoir plagié mémé Le Guin et son histoire d'école de sorcellerie).

Afficher le fil de discussion

Je lis Terremer avec les kids et suis très surpris de découvrir que tous les trucs cools de Thecel y ont été directement repompés. Alors que je l'avais pas lu.

@error_1202 very occasionally, native German speakers will forget the grammatical gender of a word and just go "dhmmnh" instead of the proper article. no one talks about it but it's true

Toujours "Ma vie", de Trotsky, la saga de mon été. Comment on passe de
- boire du thé, lire des bouquins et passer des heures à causer en refaisant le monde
à
- refaire le monde.

(J'en suis pas encore au moment où refaire le monde implique la création d'une armée rouge, donc ça me va.)

Ce week-end, Libération consacre un dossier à l’œuvre #SF de Doris Lessing, enfin traduite pour la première fois en français dans son intégralité 😍

Une très belle reconnaissance qui vient récompenser 5 années de ténacité et de persévérance de la part des éditions La Volte ✊

" Ce cycle était très important pour Doris Lessing. Il fallait qu'il existe, le traduite en entier me paraissait nécessaire. " dit Mathias Echenay.

Et pour en savoir plus, hop, c'est par ici ⤵️

lavolte.net/doris-lessing-le-l

Je suis au milieu de "TysT", court roman de fantasy onirique de luvan, voyage d'une grande densité poétique, que je délaie et laisse dériver au fil de mon été.

Commencé aussi "Ma vie" de Léon Trotsky, que Patrick Deville vend dans "Viva", et qui semble effectivement un formidable livre d'aventure. Le style dépote, le gars est marrant, je n'en suis encore qu'à l'enfance & aux travaux des champs, mais me réjouis des fuites, des évasions, des révolutions.

FRENCH 26

25 cl de gin infusé à l'abricot (un abricot bien mûr, 24h)
jus de 2 citrons
5 cl de liqueur de chataigne
trait de sirop de sucre
thym-citronnelle
deux bacs de glaçons
une bonne grosse tombée d'eau pétillante

le punch de la colline

"L'Oeil le plus bleu" de Toni Morrison. J'en suis qu'au début mais ça m'a l'air tout à fait formidable. J'admire, chez Morrison, l'équilibre ténu entre recherche & précision formelle, et son grand sens du récit qui rend tout ça parfaitement fluide. Ce roman-ci paraît fortement teinté de souvenirs d'enfance : c'est encore plus fort !

(Pour l'instant, mes préférés de Toni Morrison restent "Beloved" et "Un don" ["A Mercy"] qui relève quasi du western / de la fantasy !)

Mise à jour de l'été : quelques liens, critiques, programme des npe, et début du feuilleton HGO.

leo-henry.com/html/accueil.htm

Kind of feels like we’re just letting China eat Hong Kong.

En réalité, je crois que ce que me chafouine c'est à quel point on va creuser d'enjeux historiques dans ce mouvement, par rapport au désir de totalement vider de ces mêmes enjeux les événéments contemporains. Mais ça tient bien sûr à qui raconte l'histoire - qui a le pouvoir de le faire. (Dès que Christophe Dettinger sera ministre de l'éducation nationale, on enseignera les GJ acte par acte au collège.)

Afficher le fil de discussion

(J'avais déjà été frappé en 2018 par le culte en mode art contemporain porté aux slogans de l'époque, alors que tous les deux jours on en trouvait d'aussi marrants sur nos murs.)

larueourien.tumblr.com/

Afficher le fil de discussion

Mais c'est surtout la vacuité des discours qui m'étonne. J'avais un peu mythifié cette période comme un moment de grande culture / débat / engagement politique. Là, pour l'instant, c'est à peine aussi convainquant qu'une fin de soirée à Nuit debout.

Afficher le fil de discussion

Je regarde un docu-fleuve en 4 parties, "Histoire de mai" d'André Frossard, sur bien-sûr-encore-68. Impression étrange, à peu près à mi-course, d'une grande vacuité politique. Les images d'émeutes / violences policières ne ressemblent à rien après les GJ ou les manifs à hk. Discours souvent simplistes, voire idiots. L'ampleur du mvt a l'air de beaucoup tenir à la maladresse du pouvoir en place. Bref, je sais pas si c'est un biais du film, mais ça ne rend pas un mvt à la hauteur de son mythe.

Déplier
Mastodon - Gougère Network

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !